Femmes… regardez un peu vos maris!

Nous sommes ce que notre père mange!

L’amour passe par l’estomac (de votre mari)… mais aussi la santé de vos enfants! Par conséquent, vous les femmes au foyer prenez soin un peu plus de l’alimentation de votre mari et futur père de vos enfants.femmes-maris-raspberry-ketone-france

Jusqu’à présent nous pensions que pour notre poids corporel le responsable est seulement notre alimentation, si et comment nous nous exerçons et le mode de vie que nous faisons. FAUX! Selon des nouvelles recherches, pour notre poids corporel, le responsable est en partie aussi notre père et la façon dont il s’habituait d’être nourri.

Des études récentes montrent une relation entre l’alimentation et donc le poids corporel d’un homme, et la qualité de son sperme!

En d’autres termes, les experts soutiennent, que plus l’alimentation d’un homme est mauvais (en particulier pendant la période de reproduction), plus il est gros et donc leurs spermatozoïdes sont affectés.

Les futurs enfants d’un homme obèse ont beaucoup plus de chances d’être gourmands et aussi de développer de l’obésité!

Est-ce qu’il s’agit d’une simple exagération, ou… mettre un cadenas sur le réfrigérateur?

Est-ce que vous essayez d’améliorer l’alimentation de votre mari afin de perdre 3-4 kilos supplémentaires qu’il a obtenu en été? Eh bien, vous avez maintenant une raison même plus importante de penser de… vos enfants!

(!!!): Votre mari est très responsable de la santé future de vos enfants! Environ 9000 des gènes de votre futur enfant sont affectés de l’alimentation de votre mari… et avec eux aussi diverses fonctions du cerveau sont affectées. Un exemple important entre les fonctionnements du cerveau qui sont affectées est aussi la sensation de faim, c’est-à-dire l’appétit!

Selon des scientifiques de l’Université de Copenhague, comment gourmands seront vos enfants (et donc quelles chances ils auront de développer de l’obésité), cela est associé à l’alimentation de leur père… c’est-à-dire de votre mari! Cette recherche et ses résultats, ont été publiés dans la revue «Cell Metabolism».

La recherche… avec des chiffres!

Dans cette recherche, qui a été dirigée par Dr. Romain Barre, professeur adjoint du Département de Physiologie Intégrée, 23 volontaires de sexe masculin ont pris part. Parmi ces 23 participants, 13 étaient en dessous du poids normal (maigres) et les 10 autres étaient au-dessus du poids normal (obèses).

Les experts ont prélevé des échantillons de sperme de tous les 23 hommes et les ont étudiés de façon approfondie, en essayant de découvrir des changements dans l’ADN des spermatozoïdes des hommes.

Les résultats étaient clairs! Les hommes obèses avaient des changements épi-génétiques spécifiques dans leurs spermatozoïdes.

Ensuite, 6 des hommes obèses qui ont pris part à la recherche, ont subi une intervention chirurgicale pour réduire leur poids corporel.

On a observé une amélioration dans la qualité de leur sperme JUSTE 1 SEMAINE après la chirurgie et la réduction de leur poids corporel!

Uncategorized , , , ,

Comments are closed.